Les greniers en bois

   
   
   

 

Les fermes à "devant l'huis" possédaient souvent un petit grenier indépendant, porté par quatre énormes pierres qui soutenaient une construction en bois (grosses poutres formant une caisse, selon la technique du "Blockhaus"). C'est un peu la forme réduite du mazot valaisan ou du Spicher bernois. Les plus beaux ensembles actuellement conservés sont les admirables greniers de Crémines : la ferme est d'un côté de la route, au bord du ruisseau, le grenier lui fait face, de l'autre côté. Certains de ces greniers remontent au XVIe siècle. Il en existait partout dans le Jura: on en a repéré à Vauffelin, à Grandval, à Glovelier. Beaucoup, dégradés au rang de huttes pour les outils de la voirie, ont disparu ces dernières années.

Ces documents proviennent du cahier Pro Jura no.1, avril 1972

Ces greniers sont visibles le long de la rue Albert Gobat.

Porte de grenier avec initiales A.G. et la date de 1654

Il est urgent de faire l'inventaire complet de ces maisons, de les protéger, afin de pouvoir écrire un jour l'histoire de la paysannerie jurassienne à partir de documents originaux.