Le site archéologique des Vaivres

 

 

Dessin d'Auguste Quiquerez (1801 - 1882) montrant un tombeau à assemblage de dalles de tuf à Crémines

Accès: ligne SMB Moutier-Soleure, arrêt Siki Ranch

Fouilles : 1841, travaux routiers

Description du site :

En 1841, lors de travaux routiers entre Crémines et St-Joseph (SO), plusieurs sépultures sont apparues à proximité de la ferme dite des Vaivres. Outre de simples tombes en fosse, les ouvriers ont également mis au jour des sépultures délimitées par un encadrement de blocs de tuf recouvert de dalles. Le matériel archéologique recueilli comprend des armes en fer, des plaques de ceinturons et une monnaie de bronze; cela permet de dater une partie des tombes du Haut Moyen Age.

Une tombe à encadrement de tuf a retenu l'attention de l'archéologue A. Quiquerez, car elle renfermait un homme de grande taille ( plus de 180cm), avec ses armes: un scramasaxe, une pointe de lance en fer portant des traces de damasquinures d'argent, et des éperons à pointes. A proximité, les ouvriers ont découvert le squelette d'un cheval, muni de ses quatres fers. Le lien entre les deux sépultures demeure très hypothétique, dans la mesure où le fer à cheval n'apparaît que vers le IXe siècle.

Quiquerez signale en outre l'existence d'établissements sidérurgiques ( bas fourneaux ou forges ? ) non loin des tombes, dans la Combe Girard. D'ailleurs, le lieu-dit Vaivres pourrait bien dériver du latin fabrica qui a donné faverge, faivre, puis forge.

Le texte de cette page provient du livre Guide archéologique du Jura et du Jura Bernois

édité  par la Société Jurassienne d'Emulation, ISBN 2-88436-007-7 ( http://www.sje.ch )